Notre objectif principal lors de cette MISSION 2011 était de visiter les 44 familles des enfants parrainés. Même si nous n’avons pas pu passer beaucoup de temps dans chaque famille, ce premier contact a été très utile pour plusieurs raisons.

Il a permis de mieux appréhender la réalité des conditions de vie des élèves scolarisés à Ganjam. Nous avons constaté une pauvreté qui dépassait ce à quoi nous nous attendions.
Certains enfants ont des problèmes de santé peu ou pas pris en charge pour des raisons financières. Il y a également beaucoup d’enfants orphelins de l’un ou des 2 parents.

Catherine :
De retour en France depuis quelques jours après deux semaines passées à Ganjam, je regarde les photos de tous ces moments passés ensembles et je m’interroge afin de savoir quel est le dénominateur commun à tous ces instants de vie.
Et comme chaque fois se mêlent les rires et les sourires, mais aussi un grand dénuement, une grande dignité, une infinie générosité et un certain fatalisme si loin de notre mentalité occidentale.
L’Inde est réellement cette «INCREDIBLE INDIA» qui tour à tour nous fascine, nous agace, nous donne de grandes leçons de vie, mais qui jamais ne nous laisse indifférents.

Claudine :
Claudine Peysson a continué dans les classes le travail de jumelage entre les élèves indiens et français. Rappelons que ce projet a permis à l’école Ernest Renan de Valence d’obtenir la labellisation UNESCO.
En INDE on apprend partout, dans la classe, dans la cour de l’école, dans les couloirs. Les enfants nous sollicitent pour connaître une chanson en anglais, un anglais indispensable pour un meilleur futur.
On échange des mots d’anglais contre des mots en kannada, pour nous aussi apprendre : UNE LEÇON DE LANGUES.
Le moment du repas de midi dans le bureau de Sister Meera est toujours un merveilleux présent. Des saveurs douces, âpres, piquantes, chaudes, colorées qui nous sont offertes par des cuisinières émérites et qui nous sont données chaleureusement par notre amie : UNE LEÇON D’HOSPITALITÉ.
Sister Meera et Zakir dans le jardin du couvent de Ganjam. Une soeur catholique sur la moto d’un jeune homme musulman en route pour des emplettes à Mysore. Entente, harmonie, respect : UNE LEÇON DE TOLÉRANCE.

Arianne :
« ASSEMBLY » : UN ACCUEIL COLLECTIF avec fanfare tous les matins, pour la totalité des élèves. Chaque jour, un élève différent lit les nouvelles nationales et annonce les informations importantes de l’école.
Chaque fois c’est un honneur de remplir ce rôle. Rangs tenus et récitation commune avant d’aller en classe.
UNE NOURRITURE PEU VARIÉE mais saine et peu couteuse : riz et sauce. Les jours de fête l’accompagnement peut inclure du poulet ou un fruit.